Actualités

Mars 2021

La Leçons et enseignements à tirer de la pandémie du covid-19 rde à vue : gestion des aspects juridiques et humains


Jamais dans l’histoire de l’humanité un vaccin n’a été trouvé aussi rapidement. Les scientifiques ont séquencé le génome du virus SARS-CoV-2 en quelques semaines en utilisant les nouvelles technologies.
La coopération entre les laboratoires pharmaceutiques de l’ancien monde et les startups de biotechnologie du nouveau monde a été essentielle pour atteindre ce résultat.
Les nouvelles technologies ont permis d’assurer la traçabilité des patients touchés par la pandémie ce qui a permis de casser les chaînes de contamination. Le numérique a fait la différence en permettant une nouvelle organisation du travail et le maintien de la quasi-totalité de l’activité économique dans certains secteurs vitaux.

De manière instantanée, la vie des entreprises a basculé du monde réel au monde virtuel du numérique. Revers de la médaille, les aspects psychologiques liés au télétravail et aux restrictions qu’impose la situation. La phrase de Jean Bodin datant du XVIe siècle « Il n’y a de richesses que d’hommes. » reste d’une étonnante actualité. L’humain doit retrouver sa juste place dans le système économique mondialisé. Dans des secteurs essentiels liés à la logistique, l’hygiène, la sécurité, la santé, l’alimentation, l’enseignement, c’est en effet l’humain qui a fait la différence. Un monde nouveau émerge. Virtuel et réel. L’un n’étant pas exclusif de l’autre. Les deux univers ont montré l’intérêt de leur coexistence. C’est là un enseignement fondamental à tirer de cette pandémie du Covid-19.

Il importe donc pour le futur de s’assurer de la viabilité des activités dans ces deux univers. Cela passe par le financement, la formation, la simplification des procédures administratives, l’allègement des normes, la revalorisation des métiers dans les secteurs cités ci-dessus. Le nerf de la guerre c’est l’argent. Un paradigme est apparu : quoiqu’il en coûte sauver l’économie et l’emploi. Le sacro-saint dogme de la limitation des déficits publics a volé en éclat. L’état a joué son rôle pour permettre aux entreprises de passer ce cap et pour maintenir le maximum d’emplois. La puissance publique a donc montré qu’elle était incontournable.

Cette pandémie a également montré la nécessité plus que jamais d’avoir un état stratège. La France en retard dans beaucoup de domaines d’importance vitale est dépendante pour ses approvisionnements. Les entreprises françaises disposent des savoir-faire pour relever les défis liés à cette période. Il appartient donc à l’état d’investir et de mettre en place les conditions favorables au développement de champions dans ces secteurs.